Nouveau souffle

La 208 a reçu un cure drastique d'amaigrissement pouvant aller jusqu'à 175 Kg sur certains moteurs essence. La citadine se veut donc plus agile, plus réactive, plus joueuse aussi mais pas de panique, l'ESP est désormais de série.
Les lourdeurs de la 207 sont complétement oubliées. Sur cette 208 et son petit volant, le plaisir de conduite est immédiat du fait de moins avoir à « guidonner ». On se plait à placer la voiture via d'infimes corrections au volant.
Puisqu'il s'agit malgré des mêmes châssis et train roulant que la 207, la 208 conserve en outre la stabilité, la rigueur et l’homogénéité qui a toujours fait la force de la française. Et malgré son gabarit plus svelte, elle conserve aussi ses qualités de routière, surtout avec ce bloc 115 ch.
Notez également l'excellent ressenti au freinage tout comme sa puissance rassurante. Même si notre gros bloc diesel générait un léger sous virage trop prononcé, la 208 reste donc une vraie référence en terme de comportement routier aux cotés de la Polo.