Mise à jour : vendredi 31 août 2012 17:08 | Par Alexandre Boillod-Cerneux, www.autodeclics.com

Un blocage temporaire des prix du carburant n’est pas exclu

La semaine dernière, les prix du carburant (essence et gasoil) sont repartis à la hausse, et retrouvent les niveaux observés en mai. Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, demeure attentif à l’évolution quotidienne des prix des carburants en France et n’exclut pas un gel temporaire des prix du carburant.


Un blocage temporaire des prix du carburant n’est pas exclu

Après une accalmie en juillet, les prix ont repris leur hausse la semaine dernière, en augmentant en moyenne de un à deux centimes. L’évolution des prix des carburants a suivi la hausse des cours du pétrole brut. En juillet, le baril de pétrole a pris 20 dollars pour atteindre le prix de 110 dollars. Les carburants ont ainsi augmenté de 5 à 6 centimes le litre. Actuellement, le litre de gasoil se situe à plus de 1,40 euros le litre. Sachant qu’il représente 80% de la consommation de carburant en France, cela grève le pouvoir d’achats des français. Le sans plomb 95 et le sans plomb 98 ont augmenté aussi, mais moins. Les prix moyens sont respectivement de 1,5740 euros et 1,6292 euros le litre. Cette augmentation des prix du carburant pourrait reposer la question du blocage temporaire des prix à la pompe, comme l’avait promis François Hollande durant sa campagne présidentielle. Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, avait déclaré fin juillet, que cet engagement était toujours d’actualité et qu’il pourrait éventuellement s’appliquer si la situation continuait. Cependant pour le moment, aucun prix limite n’a encore été annoncé, ni même une date de mise en place de cette mesure.

Liens Partenaires

Vidéos Auto

Suivez-nous sur Facebook